loader

LIVRAISON À 1 EURO EN FRANCE À PARTIR DE 70 EUROS D'ACHAT.

En stock

Livraison standard 3 à 7 jours

left-right-cai-la-maison-de-z-cover
left-right-cai-la-maison-de-z-1
left-right-cai-la-maison-de-z-2
left-right-cai-la-maison-de-z-3

Left, Right

Cai Dongdong

La Maison de Z

Date de parution : 01/11/2022
Poids 364 g / Dimensions 16.5 x 22 cm / 144 pages
ISBN 9782956407195

Fait partie de(s) sélection(s) :

Left, Right, comme son titre l’indique, est un livre qui peut être lu de gauche à droite ou de droite à gauche, ce qui lui donne une structure en miroir.

Parmi les quelque 600 000 photographies anonymes de sa collection, l’artiste Cai Dongdong les catalogue en fonction de l’époque, du costume et du maquillage des sujets, ainsi que des notes écrites au dos des photos. Il les compare ensuite dans le dessin de gauche et de droite en jumelant ces portraits de femmes d’âge, de structure faciale et de posture similaires, datant de deux périodes historiques différentes, plus précisément avant et après la fondation de la République populaire de Chine. Sur la page de droite figurent des photographies prises pendant la République de Chine entre 1912 et 1949, tandis que celles de la page de gauche ont été prises entre 1949 et 1978, de la fondation de la République populaire de Chine à l’époque de la réforme et de l’ouverture.

Les œuvres de Cai Dongdong sont depuis longtemps ancrées dans les images, mais on ne peut pas les définir simplement comme de la photographie : il a toujours navigué habilement entre « prendre des photos » et « faire des photos » ; en plus d’adopter des matériaux existants à ses propres fins, il crée et construit de nouveaux récits d’images par-dessus. Dans ce processus de création, la destruction, la déconstruction et l’intégration d’éléments prêts à l’emploi permettent souvent à l’image elle-même de sortir de son plan bidimensionnel et de mettre directement en évidence les contradictions et les ambiguïtés cachées dans son propre langage.

Les 69 paires et 138 photographies de femmes chinoises étaient autrefois à la dérive dans des espaces privés, loin de l’histoire du pouvoir. Ils sont comme les deux ruisseaux d’une rivière qui coulent et se croisent, stimulant continuellement des conversations polyphoniques et intertextuelles, faisant avancer ensemble les récits de deux périodes différentes tout en s’efforçant de poser la pierre d’une histoire populaire par l’image.

Autres titres disponibles

Contactez-nous
Nom
Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.