loader

LIVRAISON À 1 EURO EN FRANCE À PARTIR DE 70 EUROS D'ACHAT.

En stock

Livraison standard 3 à 7 jours

record-52-moriyama-akio-nagasawa-cover
record-52-moriyama-akio-nagasawa-1
record-52-moriyama-akio-nagasawa-2
record-52-moriyama-akio-nagasawa-3

Record 52

Daido Moriyama

Akio Nagasawa Publishing

Date de parution : 30/09/2022
Poids 440 g / Dimensions 21 x 28 cm / 120 pages

Fait partie de(s) sélection(s) :

« À l’occasion de la publication du volume 50 de la revue Record, mes œuvres ont été présentées dans le cadre d’un diaporama de longue durée à la galerie Akio Nagasawa à Ginza, de fin mai à début octobre.
J’ai visité le lieu plusieurs fois depuis le début de ce programme, je me suis placé au milieu des 5 000 images diverses qui étaient projetées sur chaque centimètre carré des murs de la galerie par sept projecteurs, et j’ai apprécié l’expérience étrange de me tenir là, isolé de la vie quotidienne, et d’être frappé de tous les côtés par les pluies de lumière. Les images qui recouvraient entièrement les murs environnants étaient certainement des diapositives de mes propres photographies, mais en raison de l’enchevêtrement complexe et constamment changeant de l’espace et du temps, les images que je regardais glissaient agilement hors de mon champ de vision et me donnaient l’impression d’être transformé en somnambule qui erre à travers des paysages lointains et inconnus.
Les images étranges et chaotiques de Tokyo, Marrakech et New York qui étaient perpétuellement projetées sur les murs s’étaient déconnectées de celui qui les avait prises, pour poursuivre la notion d’anonymat qui est censée être inhérente à une photographie. Le fait que ce soit moi qui les ai faites n’avait plus aucune importance et, sans que je m’en rende compte, les images projetées se sont transformées en l'”esprit” même de la photographie.
Assister à ce diaporama de mes propres œuvres a été une expérience qui, même à ce stade, m’a appris une toute nouvelle façon d’y répondre.
En ouvrant la porte de la galerie et en pénétrant à l’intérieur, le visiteur est instantanément accueilli par un curieux paysage sonore.
Ce mélange insondable de sons était composé de toutes sortes de tonalités enregistrées à divers endroits dans les rues et superposées les unes aux autres. Avec, à l’occasion, le gémissement coquet d’une femme, c’était un bruit mystérieux qui s’insinuait peu à peu dans l’esprit de l’auditeur. »
Extrait de la postface de Daido Moriyama

Autres titres disponibles

Retrouvez nos dernières sélections

Contactez-nous
Nom
Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.